'LIFE JURNEY'

Born in Lausanne in 1977, Delphine Costier spent her childhood and adolescence between the Lausanne region and the Valais mountains. From the blue of the lake to the blue of the sky, from the concrete to the slate, a wide spectrum of colors that left a lasting mark on her child's gaze and her soul. Her sensitivity and predispositions to drawing, which she has always shared with her family, lead her to the Cantonal School of Fine Arts in Valais, from which she graduated in 1998. During her years of study, Delphine discovered and experimented new media and is particularly interested in subjects such as the landscape, emotional self-portrait and personal feelings.

Delphine then flew to China for a first research trip, before settling in England. During these four years on English land, she participated in various artistic creation workshops, obtained a diploma in interior design at the University of Plymouth and worked on her first series of works devoted to landscape and horizon When Earth meets the Sky (2000-2002). The following year, she collaborated with the architect Mark Green on the development of public places, while conducting a new artistic research entitled Landscape of the Mind (2002-2003), in which materials such as canvas, cardboard, oil painting, rope, and extracts from texts by Antony Zanghi, author from Lausanne, appeared.

In 2004, Delphine moved to Paris, worked in the design and creation of living spaces dedicated to children and produced a new cycle of pictorial works From Plymouth to Beijing (2004-2006). A series of paintings like so many experiences, feelings, impressions, events, which, put together, tell a life story. The artist describes her paintings as self-portraits of emotions, a search for balance between what we live, the real, and what we feel. A work that will then bring to light a concern that has already been present for a long time in the development of his work, which is the relationship between nature and human beings.

 

Two years later, she returned to Switzerland and set up her studio in Lausanne, while working as an interior designer with the architectural firm MR&A. Her artistic research leads her once again to weave correspondences between her pictorial work and the texts of Antony Zanghi in the series Affinité de destin (2006-2007). Then, Somewhere in the middle of nowhere (2007) a series of works on tankers accidents. In 2007, the artist was a finalist for the FEMS prize from the Edouard and Maurice Sandoz Foundation. His installation Respire… (2008) devoted to nature in an urban environment is then presented in the city of Montreux as part of the 2008 Biennale.

 

Following this, she flew on a new journey of artistic research and development on the roads of Asia, from northern Japan to the southern tip of India. For a year, his expression techniques, which were then sketching, photo and video, enabled her to develop her research project on human and nature and on the nature of human.

 

Back in Lausanne, Delphine devoted herself entirely to her research and work in the visual arts and produced the series of works entitled Nature Urbaine (2009-2011). With the opening of her creation workshop in Yverdon-les-Bains in 2011, she continues her research in drawing, painting and visual art.

......................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

 

 

Née à Lausanne en 1977, Delphine Costier a passé son enfance et son adolescence entre la région lausannoise et les montagnes valaisannes. Du bleu du lac au bleu du ciel, du béton à l’ardoise, un large spectre de couleurs qui a marqué durablement son regard d’enfant et son âme. Sa sensibilité et ses prédispositions au dessin, qu’elle partage en famille depuis toujours, la conduisent à l’Ecole Cantonale des Beaux-Arts du Valais d’où elle ressort diplômée en 1998. Durant ses années d’études, Delphine découvre et expérimente de nouveaux médias et s’intéresse particulièrement à des sujets tels que le paysage, l’auto-portait émotionnel et le ressenti personnel.

 

Delphine s’envole alors pour la Chine pour un premier voyage de recherches, avant de s’installer en Angleterre. Au cours de ces quatre années sur sol anglais, elle participe à divers ateliers de création artistique, décroche un diplôme d’architecte d’intérieur à l’Université de Plymouth et travaille sur sa première série d’œuvres consacrées au paysage et à l’horizon When Earth meets the Sky (2000-2002). L’année suivante, elle collabore avec l’architecte Mark Green sur l'aménagement de lieux publics, tout en menant une nouvelle recherche artistique intitulée Landscape of the Mind (2002-2003), dans laquelle se rencontrent et se côtoient des matières telles que la toile, le carton, la peinture à l’huile, la corde, et des extraits de textes d’Antony Zanghi, auteur lausannois.

 

En 2004, Delphine s’installe à Paris, travaille dans la conception et la création d’espaces de vie dédiés aux enfants et produit un nouveau cycle d’œuvres picturales De Plymouth à Pékin (2004-2006). Une série de toiles comme autant d’expériences, de sentiments, d’impressions, d’événements, qui, mis bout à bout, racontent une vie. L’artiste décrit ses peintures comme des autoportraits d’émotions, une recherche d’équilibre entre ce que nous vivons, le réel, et ce que nous ressentons. Un travail qui mettra ensuite au jour une préoccupation pourtant déjà présente de longue date dans le développement de son œuvre, celle de la relation entre la nature et l’être humain.

 

Deux ans plus tard, elle rentre en Suisse et installe son atelier à Lausanne, tout en travaillant comme architecte d’intérieur avec le cabinet d’architectes MR&A. Ses recherches artistiques la conduisent une nouvelle fois à tisser des correspondances entre son travail pictural et les textes d’Antony Zanghi dans la série Affinité de destins (2006-2007). Suit Quelque part au milieu de nulle part (2007), une série de travaux sur les accidents pétroliers. En 2007, l’artiste est finaliste du prix FEMS de la Fondation Edouard et Maurice Sandoz. Son installation Respire… (2008) consacrée à la nature en milieu urbain est alors présentée en ville de Montreux dans le cadre de la Biennale de 2008.

 

Suite à cela, elle s’envole pour un nouveau voyage de recherches et de développement artistiques sur les routes d’Asie, du nord du Japon à la pointe sud de l’Inde. Pendant une année, ses techniques d’expression, qui sont alors le croquis, la photo et la vidéo, lui permettent de développer son projet de recherches sur l’homme et la nature et sur la nature de l’homme.

 

De retour à Lausanne, Delphine se consacre entièrement à ses recherches et à ses travaux en arts plastiques et réalise la série d’œuvres intitulées Nature Urbaine (2009-2011). Avec l’ouverture de son atelier de création à Yverdon-les-Bains en 2011, elle poursuit ses recherches en dessin, en peinture et en Arts plastiques.  

Valentine Kuntschen

'PARCOURS DE VIE'

Copyright © 2020 – Delphine Costier, All rights reserved.

Aucune photo ne peut être reproduite en entier ou en partie sans une autorisation